________________________________________________

BRUXELLES

donjon.com

_____________________________________________________________________________________

Qui est Magellan ?

_____________________________________________________________________________________

Contacter Magellan

Mail

+32 488 16 71 XX

Bruxelles

_____________________________________________________________________________________

"La prison pour femmes"

retour

 

 

lesb4.jpg

Afin que vous vous retrouviez dans ce scénario, vous êtes Sophie et la soumise de mon donjon est Suka. Vous allez être dominée avec elle sachant qu'elle est hétéro comme vous dans la ville, avec évidemment une attirance pour les femmes. Ce scénario joue sur cet aspect en vous imposant des jeux (soft) entre filles. Dans ce scénario, je joue le rôle du directeur de la prison et du gardien.

 

Prison pour femmes

Sophie a été arrêtée pour un petit trafic de drogue. Elle est condamnée à un séjour dans la prison pour femmes de triste réputation située à Saint-Gilles. On entend dire beaucoup de choses sur cette prison. Les conditions de détentions y seraient déplorables avec des détenues parquées dans des cages plutôt que des cellules, attachées à des croix ou encore punies physiquement. De plus, les gardiens seraient des hommes abusant de la situation: humiliations, attouchements, coups et insultes seraient monnaie courante entre ces sinistres murs.

menottes_jpg.jpg

Sophie a peur, mais n'a pas le choix, elle devra purger sa peine.

Comme exigé par la justice, elle se présente devant la porte de la prison. Un homme vient lui ouvrir et sans lui dire un mot, la conduit étonnemment dans la salle de bain de la prison où seule, elle est obligée de se laver. Après 10 minutes, la gardien revient, lui passe des menottes attachées dans le dos et l'emmène dans le bureau du directeur.

Quand elle pénètre dans la pièce, une autre jeune femme se trouve déjà dans la pièce, menottée comme elle. Elle est jeune, jolie, habillée d'un jeans et d'un simple chemisier. Le directeur est assis en face d'elles et Sophie sent les yeux vicieux de l'homme véritablement scanner tout son corps et celui de l'autre prisonnière qu'elle comprend s'appeler Suka. Elle sent les yeux du directeur s'attarder sur ses seins, son sexe et ses jambes. Il demande ensuite aux deux femmes de tourner sur elles-mêmes, de s'abaisser légèrement, d'écarter les jambes. Les yeux roulent maintenant sur les fesses heureusement cachées sous le jeans.

lesb6.jpg

Sophie ressent une grande gêne dans ce bureau, mais elle n'imagine pas ce qui va suivre...

Le Directeur prend enfin la parole et explique les règles particulières de sa prison où il a apparemment tous les pouvoirs sur son équipe d'abord, mais surtout sur ses pensionnaires.

Il explique que sa priosn n'est pas comme les autres et qu'il a la méthode pour redresser des délinquantes telles que nous. Il sait que cette méthode est interdite et qu'il est bon lui même pour la correctionnelle si quelque chose arrivait aux oreilles de sa hiérarchie. Afin que son secret soit bien gardé, il menace les deux filles de leur mettre un crime sur le dos si elles venaient à parler une fois sorties. Sophie et Suka comprennent qu'elles n'ont pas le choix, elles ne veulent pas passer toute leur vie dans cette sinistre prison et accepte d'exécuter tous les ordres, même les pires.

Le directeur explique qu'il repère avec ses hommes toutes les nouvelles arrivées de prisonnières et fait un tri entre les filles jolies et les autres. Les filles choisies sont incarcérées dans une autre partie de la prison, très secrète où on en fait des esclaves sexuelles pour satisfaire non seulement le personnel de la prison, mais également certains notables de la ville afin d'obtenir leurs faveurs. Suka et Sophie sont horrifiées d'entendre à quoi elles sont destinées, mais il faudra bien passer par là. Elles seront dressées et éduquées pour le plaisir des hommes pendant toute la durée de leur détention.

Après leur avoir enlevé les menottes, le directeur leur demande alors de se mettre en sous-vêtements, en gardant leurs chaussures et de mettre leurs mains sur la nuque. A nouveau il leur demande de tourner sur elles-mêmes, de se baisser afin d'étudier leurs formes. Sophie jette un regard rapide sur Suka et remarque son corps svelte. Malgré qu'elle soit hétéro, Sophie ne peut s'empêcher d'être attirée par ce corps de femme, mais bien vite elle refoule ces pensées. Elles se rend cependant compte que cette situation humiliante face à cet homme et son attirance pour cette femme font parties de ses plus grands fantasmes, refoulés depuis son adolescence.

Elle revient très vite à la réalité, lorsque le directeur demande à un de ses gardiens de les emmener en cellules ou plutôt en cages. Faute de cellules dans cette partie du bâtiment, il s'agit d'une grande cage de 4m², au plafond bas obligeant de se baisser pour y pénétrer.

Avec un sourire aux lèvres, le directeur déclare qu'il veut que les deux filles fassent connaissance et qu'elles partagent la même cellule.

Lesb1.jpg

Suka est d'abord emmenée et après deux minutes, on vient chercher Sophie qui rentre à son tour dans la cage. Lorsqu'elle entre, elle a la surprise de voir Suka, toujours en sous-vêtements, assise les mains attachées dans le dos, les genoux repliés et une barre d'écartement aux chevilles l'obligeant à garder les jambes écartées, ne cachant rien de sa petite culotte où sa fente humide se devine au travers du tissu. Sophie est mise dans la même position, assise les mains attachées dans le dos et les chevilles attachées à celles de Suka permettant à cette dernière de tout voir également de la petite culotte de Sophie. Le directeur dit: voilà "faites connaissance et je vous laisse avec mon gardien qui a interdiction d'entrer dans la cage".

Malheureusement, ce gardien vicieux n'a que faire des ordres de son directeur et dès qu'il se retrouve seul avec les deux filles commence un jeu très dérangeant. Au travers des barreaux de la cellules, il observe vicieusement les deux filles en commentant les parties les plus intimes de leur physique. Ensuite, il décide de rentrer dans la cage en déclarant "le directeur a dit que vous deviez vous connaître, je vais vous aider". Il passe derrière Suka et se met à lui caresser l'intérieur de la jambes en disant à Sophie "regarde comme elle est belle, tu aimerais coucher avec elle, hein ?". Les mains baladeuses emprisonnent ensuite les seins de Suka au travers de son soutien, passent sous le soutien, descendent vers la petite culotte, passe les doigts sur la fente au travers du fin tissu, descendent ensuite dans la petite culotte avec comme commentaire "hmmm, elle est toute mouillée la petite Suka, pour toi Sophie...". Il enlève alors le soutien de Suka "Regarde Sophie les beaux petits seins aux bouts bien durs pour toi". Il malaxe les seins de Suka et lui en pince les mamelons sous les yeux de Sophie. Suka gemit et Sophie est de plus en plus excitée par ce qu'elle voit.

Les yeux du gardien se lèvent ensuite sur Sophie "et toi, comment es-tu faites, vas-tu plaire à Suka ?". Il passe derrière Sophie et fait exactement la même chose qu'il vient de faire à Suka. Sophie sent les doigts lui presser les seins, lui caresser le sexe et ressortir humides de sa petite culotte. Elle voit les doigts de l'homme, se diriger vers les mamelons de Suka afin d'y déposer son fluide intime. "Regare Suka comme Sophie a envie de toi". L'homme dégraphe ensuite le soutien de Sophie, sous-pèse les seins, presse les mamelons pour les faire durcir. Sophie ne peut s'empêcher de gemir devant cette inconnue et l'homme.

Notre gardien entend le directeur monter,il sort précipitemment de la cage en menaçant de mort les deux filles si elles parlent de ce qui vient de se passer.

Le directeur est très étonné de voir les filles sans leur soutien. le gardien se défend en disant que pour mieux faire connaissance et faire plaisir au directeur, elles ont souhaité être sans soutien. le directeur est furieux que les filles aient eu une telle initiative et les fait sortir de la cage.Sophie, est attachée à la croix de st andré, dos à la croix. Suka est amenée à 4 pattes devant Sophie. Le directeur, sait pertinemment que Suka comme Sophie, sont hétéros et il veut les humilier. Il demande à Suka de caresser les seins de Sophie et dans sucer les mamelons. Sophie gemit. Il demande ensuite à Suka de vérifier si la petite culotte de Sophie est humide en passant ses doigts sur sa fente au travers du tissu. La petite culotte n'est pas humide...elle est trempée. Suka est ensuite mise à genoux à hauteur du sexe de Sophie et mains sur la tête. Le directeur retire la petite culotte de Sophie, lui rattache ensuite les chevilles à la croix afin qu'elle ne puisse rien cacher de son intimité. Il oblige Suka à lui caresser le sexe ruisselant et de lui mettre un puis deux doigts. Il prend alors Suka par les cheveux et approche sa tête du sexe de Sophie, l'oblige à un cunilingus. Sophie jouit violemment sous les mains et la langue d'une femme. 

lesb2.png

Suka est alors à son tour attachée près de Sophie sur une deuxième croix de st andré. Il va détacher Sophie et l'oblige à faire exactement ce que Suka vient de faire. Sophie prend un énorme plaisir à caresser Suka, à lui petrir délicatement les seins, à passer sa langue sur ses mamelons bien durs, à passer ses doigts sur et ensuite dans sa petite culotte pour les enfoncer ensuite dans l'intimité chaude et humide de Suka, à tourner sa langue autour du clitoris et sur les lèvres gonflées d'excitation. Elle sent venir l'orgasme de Suka qui se laisse aller dans un râle de plaisir.

lesb3.jpg

Le directeur estime qu'elles n'avaient pas à jouir et il veut aller plus loin dans l'humiliation. Complètement nues toutes les deux, Il attache Sophie à Suka, face à face. Il prend sa cravache et se met à leur donner la fessée l'une après l'autre. la douleur de la punition les oblige à se tremousser frottant d'autant plus leur corps l'un à l'autre.

Sophie est détachée, il lui donne une cravache et l'oblige à battre Suka qui se voit frappée par sa nouvelle amie.

La suite est à imaginer par vous.....

 

      Les conditions pour réaliser ce fantasme

1. Vous avez entre 18 et 50 ans, Vous avez un physique agréable, vous êtes mince ou légèrement ronde.

2. Vous acceptez que nous nous parlions par téléphone avant de jouer dans le donjon. Une rencontre dans un endroit neutre tel une taverne est évidemment possible si vous le souhaitez.

3. Vous acceptez de me communiquer une photo (anonyme), une brève description et votre attente d'une telle rencontre.

4. Si vous êtes un couple (homme passif) je demande une participation aux frais de location du donjon de 50€ pour un jeu de deux heures. Le reste de la location est à ma charge.

 

Vos droits pour la réalisation de votre fantasme

1.Si vous le souhaitez et une fois que je suis en confiance, j'accepte de communiquer une copie de ma carte d'identité en cachant cependant son numéro

2. Comme vous êtes une femme, vous n'avez évidemment aucun frais de participation à payer.

 

retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus